Bruit de bottes à Mabayi

L’armée burundaise renforce ses troupes sur la frontière avec le Rwanda depuis le début de cette semaine. Des sources militaires indiquent que 3 bataillons ont été déployés dans la province de Cibitoke. La majorité des hommes se trouvent dans la commune de Mabayi. Selon les mêmes sources, ces militaires sont appuyés par d’autres groupes notamment d’Imbonerakure et des gens qui parlent le Kinyarwanda.

Les trois bataillons dont il est question sont le 5ème bataillon MINUSCA, en attente pour aller en Centrafrique, le 511ème bataillon et le 212ème. Le 1er a été déployé depuis dimanche vers la commune de Mabayi. Les deux autres s’y sont rendus progressivement jusqu’à mercredi. Nos sources militaires disent que d’autres groupes qui occupaient le périmètre ont été intégrés sur les positions des 511e et du 212e bataillons. Des jeunes affiliés au parti Cndd Fdd, Imbonerakure, et d’autres qui parlent le kinyarwanda composent ces groupes, selon les mêmes sources. Ils sont tous sous le commandement du commandant de 110ème bataillon situé dans la province de Bubanza, le Colonel Jakonias. D’autres responsables sont les commandants de ces bataillons, le Major Aron Ndayishimiye du 212ème bataillon, le Lieutenant-colonel Jean-Baptiste NAHISHAKIYE du 511ème bataillon. Depuis le début de cette semaine, il s’opère un transfert d’armes vers la commune de Mabayi. Certains engins sont sortis du magasin d’armement du camp Cibitoke, d’autres auraient été pris parmi les armes d’équipe affectées à la frontière de la province de Kirundo. Certains militaires, qui se sont exprimés sous anonymat, disent ne pas comprendre pourquoi ils sont sur ces positions. La réponse de leurs supérieurs est que leur mission est de sécuriser la commune de Mabayi qui risque d’être occupée par le Rwanda.

Sangiza Nabandi

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *